Visites

Croix de la peste près de Riveris

Croix de la peste à Riveris, restaurée et bénie.

RIVERIS. La Croix de la peste sur la Stauseestrasse resplendit d'un nouvel éclat. Lors d'une petite cérémonie, à laquelle de nombreux citoyens ont participé, elle a été bénie par le pasteur Helmut Dieser. Avec le temps, l'ancienne croix était devenue vétuste et disgracieuse. Le maire, Hans Jacob, a donc pris en charge l'organisation et la préparation des travaux en vue de faire ériger une nouvelle croix sur ce site, au nom de la famille Alfons Becker, qui en est la donatrice. Les travaux de construction ont été réalisés par Manfred Lehnen, de Osburg. Il a conçu un nouveau crucifix à partir de bois de chêne de coupe. « Mais cela n'a pas été suffisant », a déclaré Hans Jacob. Car il a fallu fabriquer des vis à la main, de manière artisanale, des supports en acier inoxydable, ainsi que graver une nouvelle plaque de métal. Pour tous les travaux requis, Hans Jacob a eu l'opportunité de gagner à cette cause, les meilleurs artisans.

L'histoire de la croix remonte il y a plus de 360 ans. Pendant la guerre de 30 ans (1618-1648), la peste se propagea dans toute l'Allemagne, et également à Riveris. Vers 1640 à Riveris, environ 20 personnes sont censées être tombées malades et avoir succombé à la peste, ce fléau de l'humanité des temps anciens. C'est pour conjurer le sort et empêcher que d'autres personnes ne soit frappées de cette terrible maladie, que cette croix de chemin fut érigée. Autrefois, elle se tenait à l'endroit où se trouve aujourd'hui la maison de la famille Scholtes. D'après la tradition orale, depuis l'érection de la croix, jamais plus personne ne tomba malade de la peste à Riveris. Lors de la construction de la maison Scholtes, la croix fut alors déplacée et érigée sur son site actuel, - l'éperon rocheux -, et pendant de nombreuses années entretenue et conservée par la famille Scholtes. Jacob : « Aujourd'hui, grâce au dons de la famille Becker, nous pouvons restaurer cette croix et entretenir ainsi cette tradition vieille de plus de 360 ans, et la conserver aussi pour les décennies à venir ». C'est aussi grâce au constructeur, Manfred Lehnen, et au bon esprit de la communauté, Manfred Michels, que cela a été possible, puisqu'ils ont créé la condition sine qua non pour sa restauration.

Dans la langue vernaculaire, depuis la première érection de la croix, le lieu-dit porte le nom de « Am Kreuzchen » (A la Petite Croix). Le petit ruisseau qui coule à proximité porte le nom de « Kreuzbach » (Ruisseau de la Croix).

Öffnungszeiten: entrée libre

Karte des Ruwertals

Cliquez s.v.p. pour agrandir la carte.

Retour au sommaire