Visites

Vestiges d'un moulin à pierre romain près de Mertesdorf

Karlsmühle à Mertesdorf

Poète et lettré romain, précepteur du jeune fils de l'empereur Gratien auprès de la cour impériale de la Trèves romaine, Ausone rédigea en l'an 371 de notre ère, l'œuvre poétique « Mosella ». Dans cet ouvrage, il fit, entre autres, également allusion à la Ruwer : « Dans des remous sauvages, la Ruwer moud les pierres comme du grain, et scie les lisses blocs de marbre avec des crissements stridents. » Il est donc à supposer, que dans la vallée de la Ruwer au cours de la période romaine, il n'y avaient pas seulement des moulins à grain mais également des moulins à pierre. 

Dans les luxuriants édifices de la Trèves romaine, on sait que de grandes quantités de marbre, de diabase et de calcaire fossilière furent utilisées, - en blocs bruts de sciage de carrière. Le marbre qui était importé du Sud en gros blocs pour les besoins de construction, devait alors été coupé dans un site aussi proche que possible de la ville. De la roche de diabase, aussi connue dans la langue vernaculaire sous le nom de Grünstein (roche verte), a été trouvée au Grüneberg, qui limite la partie occidentale de la vallée inférieure de la Ruwer. C'est sans doute pour cette raison que cette roche porte ce nom.

Dans la vallée de la Ruwer, il a été constaté que seul près du Karlsmühle, des vestiges avaient été découverts jusqu'à présent, qui pourraient suggérer l'existence d'un moulin romain. Au milieu du siècle dernier, des archéologues de Trèves ont trouvé dans les fossés d'évacuation du Karlsmühle, des blocs de calcaire fossilière de taille étonnante, qui ne peuvent en aucun cas provenir de la vallée de la Ruwer. De plus, deux murs de fondation romains reposent aujourd'hui encore dans ces fossés d'évacuation, à environ 20 mètres du moulin actuel. Lors de travaux de canalisation en 1967 entrepris sur les plaines alluvionnaires de la Ruwer, on a trouvé une grande quantité de tuiles et de briques romaines, et on a déterré un morceau de chape romaine. La découverte la plus intéressante a été faite ici en 1843, alors que les vestiges d'une tombe romaine ont été découverts, à la jonction du fossé d'évacuation dans la Ruwer. Celle-ci comporte un bas-relief représentant le buste d'un homme et d'une femme qui se tendent les mains. Dans sa partie supérieure, ce bas-relief était terminé par une clé de voûte, dans laquelle avait été sculptée une meule portée par un axe. Cette tombe est aujourd'hui conservée au Musée régional de Trèves (Landesmuseum Trier). Une copie de la pièce médiale est présentée dans les locaux du Karlsmühle. Il est possible que ce soit bien le propriétaire du moulin romain qui ait été représenté sur cette pierre tombale.

Öffnungszeiten: entrée libre

Karte des Ruwertals

Cliquez s.v.p. pour agrandir la carte.

Retour au sommaire